Affaire Assane Diouf : Le Parquet vient de se prononcer à nouveau…

Affaire Assane Diouf : Le Parquet vient de se prononcer à nouveau…

14 janvier 2021 Non Par La Redaction

Affaire Assane Diouf : Le Parquet vient de se prononcer à nouveau…

La chambre correctionnelle de la Cour d’appel de Dakar s’est à nouveau penchée sur le dossier de Assane Diouf, l’insulteur public numéro 1. Ce dernier poursuivi pour provocation directe à une manifestation, outrage à agents dans l’exercice de ses fonctions et rébellion, risque de ne pas sortir de prison de sitôt si le juge suit le réquisitoire du parquet.

En effet, durant l’audience tenue ce jeudi au tribunal correctionnel de Dakar, Me Ciré Cledor Ly a plaidé pour une annulation des actes de procédure. Selon la robe noire, la procédure d’arrestation de Assane Diouf est nulle. Une nullité qui, dit-il, s’articule autour de «l’incompétence du procureur de la république fondée sur la violation de l’article 17, 35 et 370. Sur la violation de l’article 618 et 623 du code de procédure pénale. Violation des droits de la défense et du droit à un procès équitable ensuite nullité fondée sur le défaut de base légale, la non articulation de l’infraction relative à l’attroupement armé (article 250 du code pénal) », soutient l’avocat de la Défense.

Ainsi, Me Ly de souligner que «le réquisitoire introductif est nul tout ce qui s’en suit  est aussi nul. Ils ont tout fait pour que Assane Diouf fasse la prison ». Ce, pour souligner la détention arbitraire de son client avant de rappeler qu’un « juge d’instruction, c’est un équilibre de la balance ».

Le parquet rappelant le réquisitoire introductif du prévenu, a fait savoir que le procureur est compétent puisque les infractions poursuivies ont été commises par moyen de diffusion publique. Les déclarations que je vous ai lues sont des déclarations que le prévenu ne peut pas contester. Pour ce qui est de la sûreté urbaine, elle signale que cette brigade a une compétence régionale. Ainsi, il requiert le rejet de toutes les exceptions soulevées par la défense.

Le tribunal a renvoyé l’affaire jusqu’à demain vendredi pour statuer sur les exceptions et probablement sur le fond du dossier…