Assane Lô de la série « Idoles » étale ses griefs : « Depuis plus d’un an, une cinquantaine d’acteurs, dont moi, n’ont pas été payé par Even-Prod »

Assane Lô de la série « Idoles » étale ses griefs : « Depuis plus d’un an, une cinquantaine d’acteurs, dont moi, n’ont pas été payé par Even-Prod »

12 janvier 2021 Non Par La Redaction

Qu’est-ce qui explique votre retrait de la série « Idoles » qui vous a révélé au public ?

Effectivement ! Beaucoup se le demandent d’ailleurs. Nous autres acteurs, si les télespectateurs ne nous voient pas à l’écran, ils se posent forcément des questions. En ce qui me concerne, on m’identifie à « Idoles » ou à la maison de production Even-Prod. Une étiquette que j’ai toujours acceptée sans sourciller. Mais ce n’est plus le cas car, elle me doit de l’argent depuis plus d’un an. J’ai décidé de me retirer d’autant plus que je n’arrive pas à recouvrer mon dû.

Pouvez-vous revenir en détail sur ce contentieux qui vous oppose à Even-Prod ?

Even-Prod me doit de l’argent et en doit à d’autres acteurs de la série « Idoles ». Nos divergences sont principalement liées à un non-respect de l’arrangement financier que nous avions convenu d’un commun accord. Pour ma part, j’ai tourné entièrement la saison 7 et j’ai même entamé la saison 8, avant d’arrêter. Je ne leur dois aucune séquence. J’ai rempli ma part du contrat. En revanche, je ne peux pas en dire autant d’Even-Prod. Ce qui me désole dans le sens où je me suis saigné sang et eau pour qu’elle fasse partie des fleurons du paysage cinématographique. Je suis encore plus peiné par le mépris que les responsables nous ont opposé lorsque nous avaons tenté d’avoir des explications sur le pourquoi nous ne sommes toujours pas payés. C’est un manque total de considération. L’équipe de production ne respecte pas les acteurs de la série « Idoles ». Je dénonce cette injustice par principe. J’estime être dans la légalité, qu’on rétablisse dans mes droits.

Comment se fait-il que vous ayez accepté de tourner une saison sans être payé ? Combien leur réclamez-vous au juste ?

Je préfère ne pas parler de la somme, aprés tout, c’est un salaire et c’est personnel. Comme je vous le disais tantôt, ce n’est pas un souci d’argent. C’est le manque de considération qui m’a fait sortir de mes gonds. En décembre 2019, ils nous ont remis une partie du cachet négocié, 10%. Il faut préciser que les cachets diffèrent d’un acteur à un autre. Depuis lors, nous n’avons rien reçu. Plus difficile encore, nous n’avons aucune explication. En août 2019, le comptable m’avait certifié que les chèques étaient disponibles et qu’il allait nous payer dans les prochains jours. Nous avons alors repris du poil de la bête, en espérant que le problème était derrière nous. Mais, au final, rien. C’est trés difficile pour nous. Dernièrement, le comptable de la maison envoyé un message pour me dire qu’il n’y avait pas d’argent. Ce, aprés mes multiples tentatives.

Etes-vous prêt à tenter une action judiciaire contre eux ?

Je ne peux pas aller en Justice contre eux car, quoi qu’on puisse dire, Even-Prod est pour moi une fierté. J’ai intégré la maison de production par le biais d’un de mes grands-frères, le défunt Moussa Gueye, il en était le Pdg. Il m’a convaincu de venir leur apporter un coup de pouce et Dieu sait que j’en ai bavé. Maintenant que son frère Ibou Gueye est aux commendes, je ne vais pas trahir la mémoire de Moussa en les traduisant en Justice.

Combien d’autres acteurs sont concernés par ces arriérés ?

Je ne suis pas le seul concerné. Nous sommes au moins une cinquantaine. Beaucoup d’entre nous souffrons acause des dettes que nous avons. Beaucoup de familles sont en train de se disloquer. « Idoles » est une des meilleures séries. Donc, il faut que les acteurs y trouvent leur compte. La saison 7 devait avoir 26 épisodes, nous sommes allés à plus de 40 épisodes. Peu de temps aprés, ils ont vendu la série à Sonatel Wido. Les cinéphiles étaient obligés de payer pour regarder la série.

Vous, les acteurs, n’avez pas pensé à vous constituer en collectif pour tenter de régler ce différend ?

Nous, acteurs de « Idoles », avions un groupe WhatsApp intitulé « Idoles Family ». Il y avait tout le personnel. Et dans cette plateforme, nous échangions de tout. Lorsque le problème s’est posé, j’en ai parlé. Seuls quelques-uns ont daigné se manifester. Je me suis rendu compte qu’il y en avait qui soufflaient le chaud et le froid et j’ai alors décidé de me retirer du groupe. Je suis du genre à assumer tout ce que j’ai fais mais, je ne vais pas accepter d’aller au front pour des personnes qui ont froid aux yeux.

Quel genre de contrat vous liait à Even-Prod ?

Je ne suis pas embauché là-bas mais, un contrat de prestation me lié à eux. J’ai signé pour plusieurs saisons se la série « Idoles », dont la saison 7 qu’ils me doivent.

Seriez-vous dans les dispositions de jouer dans la série, si une issue heureuse était trouvée à cette affaire ?

Je ne pense pas que je retournerai là-bas. En tout état de cause, s’ils veulent me faire jouer à nouveau, ils me payeront d’abord mon cachet en intégralité…

Even-Prod, aphone…

Suite aux propos de l’acteur Assane lô, nous avons tenté d’entrer en contact avec la maison de production Even-Prod pour recueillir sa version. Seulement, elle n’a pas souhaité piper mot dans cette affaire. Un des membres de la cellule de communication, joint au téléphone, nous a clairement certifié qu’ils ne se prononceront pas sur la question. Ce, malgré notre insistance