France: Le dossier Diary Sow devient une affaire d’état, sa mère brise le silence

France: Le dossier Diary Sow devient une affaire d’état, sa mère brise le silence

13 janvier 2021 Non Par La Redaction

Le dossier de la disparition de Diary Sow est devenu une affaire d’Etat, la France s’implique. C ‘est par le biais de son Directeur Afrique et Océan Indien au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères,  celui-là même qui avait délivré son visa pour la France, au meilleur du Sénégal qu’était Diary Sow, puisqu’il était à l’époque ambassadeur de la France au Sénégal. Christophe Biggot pour ne pas le nommer, révèle: « L’Etat Français a pris ce dossier, alors qu’il pouvait ne pas le faire. Il y a des milliers de disparitions en France , et c’est la police et la gendarmerie qui s’en occupent et non le gouvernement ».

La France s’implique

Tant il est vrai qu’en temps normal,  les ambassadeurs ne se mêlent pratiquement pas des dossiers de ce type . Ce sont les autorités consulaires qui sont habilités à le faire. D’ailleurs, à ce titre, El hadj Maguette Seye, ambassadeur du Sénégal en France présidait jusque là, les réunions de la cellule de crise. Désormais, il est en étroite collaboration avec le Quai d’Orsay dont  la récente implication démontre donc, que la disparition de Diary Sow est devenue une affaire d’Etat entre le Sénégal et la France, les deux pays qui gèrent désormais le dossier.

N’empêche, neuf (09) jours après sa disparition, les recherches entreprises n’ont toujours rien donné. Aucun élément nouveau, même si la police poursuit toujours son enquête.

Au Sénégal, la mère de Diary perd le sommeil

A Dakar, celle qui n’arrive plus à fermer l’œil, c’est la mère de Diary, Bineta Sow. Aphone depuis le début de cette affaire, elle vient enfin de s’ouvrir à la presse, pour évacuer sans doute un trop- plein de souffrance. C’est une maman meurtrie qui a reçu les journalistes à son domicile à Mbour, rapporte l’Observateur

D’emblée, elle se justifie: «  Ce n’est pas parce que je refuse de me prononcer sur cette affaire, mais j ai perdu tous mes moyens  avec la disparition de ma fille. Je n’arrive plus à fermer l’œil, je ne peux plus rien faire ». Malgré tout, la maman désespérée est quand même reconnaissante, et avec ses proches, remercient les sénégalais: « la disparition de ma fille a affecté tout le Sénégal. Depuis l’annonce , j’ai senti que je ne suis pas seule. Car j’ai vu le soutien de tous les sénégalais impliqués dans la recherche de Diary Sow.  Tout le monde est mobilisé, et  je suis profondément touchée », sanglote celle qui avoue quand même « ne pas arrêter de formuler des prières » pour qu’e l’on retrouve sa fille saine et sauve.  Une étudiante de seulement 20 ans, en deuxième année au Lycée Louis le Grand à paris, qu’elle a intégré après avoir deux années de suite (2018-2019), été sacrée meilleure élève du Sénégal.